Loading...
Traitement des bétons2018-04-03T16:06:14+02:00

Traitement des bétons

Le béton, comme tout matériau de construction, est exposé aux aléas environnementaux : pluie acide, gaz polluants, air salin, eau pure provoquent un abaissement du pH du béton et peut entraîner la corrosion des armatures métalliques du béton armé. Cette oxydation provoque l’apparition de rouille sur l’acier, dont l’augmentation de volume provoque inexorablement l’éclatement du béton et la fragilisation de la structure du bâtiment.

Afin de s’en prémunir, NOVBETON a mis au point trois méthodes brevetées de traitement et de protection des métaux contre la corrosion : le traitement par Déchloruration / Réalcalinisation, le traitement par protection cathodique (PCCI et PCCG), et le traitement par inhibiteur de corrosion MFP voie gel.

Le traitement par réalcalinisation repose sur une méthode électrochimique qui consiste à traiter la corrosion des armatures provoquée par la carbonatation du béton en augmentant l’alcalinité du béton autour des aciers pour permettre la formation d’un film de protection. Ce procédé breveté RENOFORS-NOVBETON a pour avantage de ne pas affecter l’aspect originel du parement de l’ouvrage, ce qui en fait une méthode particulièrement adaptée à la rénovation des bétons sur des ouvrages de type Monuments Historiques.

La déchloruration est une méthode dérivée du procédé de réalcalinisation qui consiste à dépolluer le béton des chlorures néfastes aux armatures en piégeant les ions chlorures dans un cataplasme électrolytique et en les forçant à migrer depuis les armatures jusqu’au parement béton sous l’effet de l’inversion de la polarité des courants de traitement.

La protection cathodique est une solution efficace qui permet de protéger un métal contre la corrosion. Pour modifier le potentiel du métal à protéger cathodiquement, une anode installée dans le même électrolyte est utilisée. Le courant de protection cathodique peut être appliqué par l’un des deux systèmes :

  • La protection Cathodique par Courant Imposé (PCCI) utilise un générateur de courant continu branché entre l’ouvrage à protéger (cathode) et une ou des anodes auxiliaires (appelées déversoirs de courant) utilisant tout matériau conducteur d’électricité (de préférence inattaquable)
  • La protection Cathodique par Courant Galvanique (PCCG) utilise un couplage galvanique entre l’ouvrage à protéger et une ou des anodes sacrificielles constituées d’un métal ou alliage moins noble que le métal que l’on veut protéger.

Le traitement par inhibiteur de corrosion a pour but de créer un film d’oxydes stables en surface des armatures. Cette technique n’étant efficace que si la molécule inhibitrice pénètre dans le béton jusqu’au droit de l’armature, NOVBETON a développé une méthode d’application brevetée par l’intermédiaire d’un gel porteur spécialement formulé et breveté garantissant ainsi une profondeur de pénétration de l’inhibiteur dans le béton très importante (jusqu’à 50mm), en mobilisant les mécanismes d’absorption capillaire sur une durée de traitement accrue jusqu’à ce que le gel soit ensuite éliminé par lavage du parement. Utilisée avec succès depuis 20 ans, cette technique brevetée permet également d’apporter une garantie décennale sur l’ouvrage traité.

DÉCOUVREZ NOS RÉALISATIONS DANS LE DOMAINE DU TRAITEMENT DES BÉTONS

Voir nos réalisations