Restitution de l’épiderme des bétons2019-09-16T12:09:01+02:00

Restitution de l’épiderme des bétons

De nos jours, différentes techniques sont employées pour appliquer les bétons. Fruit de dizaines d’années d’évolution, ces méthodes ont su s’adapter aux contraintes modernes, qu’elles soient structurelles ou environnementales. Novbeton s’emploie à utiliser et même à améliorer ces différentes approches, pour être au plus proche des besoins de ces bâtiments.

Composition du béton

Le béton armé est un matériau composite et durable qui sait s’adapter aux ouvrages modernes. Généralement composé de sable, de graviers, de ciment, mélangés à de l’eau, chacun en proportions adaptées selon le chantier. Le béton est souvent associé au mortier par sa composition approchante, ce dernier ne comportant pas de gravier et plutôt utilisé comme élément de comblement et de liaison.

Il existe aujourd’hui plusieurs types et ‘recettes’ de bétons : béton léger ou lourd, béton autoplaçant, béton fibré, béton bitumineux, béton lavé ou encore décoratif (comme le béton ciré). Bien choisir son béton est un diagnostic de professionnels, qui permet de répondre au mieux aux critères de performance et de durabilité des structures.

Le dosage des ingrédients qui composent le béton permet de l’adapter en fonction des besoins et utilisations. Par exemple, le béton lourd comporte un pourcentage beaucoup plus important de gravier (ou granulat) que le béton armé, pour une plus grande densité.

Les réparations du béton

En règle générale, les réparations ponctuelles du béton se font manuellement par application de mortier, un matériau plus ‘souple’ et adaptable. Toutefois, nous procédons aussi à l’application de béton par coulage ou par projection, en fonction de la nature et de la complexité du chantier. Chacune de ces techniques étant plus ou moins adaptées au type de restauration à effectuer.

La méthode par “coulage” est plutôt indiquée pour la réparation d’ensembles importants (parapets) mais aussi d’éléments porteurs (poutres, piles, poteaux). On crée un coffrage pour contenir le matériau (qu’il s’agisse de béton ou de mortier) afin de pour donner à l’ensemble la forme voulue. Ce coffrage peut être en bois ou en métal, en acier ou en béton vibré, et est retiré une fois le béton sec.

L’application du béton par projection est une technique particulièrement adaptée pour les réparations sur des structures difficiles d’accès (formes voûtées) ainsi que pour les réparations de gros volumes. Comme son nom l’indique, on projette la matière directement sur la surface, où celle-ci vient adhérer. Cette adhérence est permise grâce à une formulation spécifique qui permet au béton de coller à la surface. Il existe 2 méthodes de projection du béton : projection par voie sèche et projection par voie humide. La projection par voie sèche, où l’eau est ajoutée au moment de la projection directement via le fusil à béton, et la projection par voie humide, où le béton, préalablement mélangé, est directement projeté sur la surface à habiller. La première est plutôt adaptée aux petites surfaces et à la réparation, la seconde permet d’obtenir un rendement important.

Quant au séchage du béton – ou prise – c’est une étape essentielle à toute bonne finition dans le cadre de la restauration d’ouvrages en béton. Dans le cas d’un séchage perturbé (par des facteurs extérieurs) ou inadapté – et malgré un parfait dosage en amont – c’est l’intégrité même de l’ouvrage qui peut être remise en question. Pour ce faire, il convient de vérifier la qualité du béton lors de différents essais à plusieurs échéances définies. Il est bon de noter que le temps total de séchage diffère selon plusieurs facteurs comme la compacité du béton, l’épaisseur de la dalle, les matériaux employés, la température et le taux d’humidité extérieure, etc.

Rester fidèle aux supports

Certaines situations exigent de remplacer tout ou partie de la structure plutôt que d’envisager des travaux de restauration. Dans ce cas, nous nous efforçons de recréer des éléments architecturaux fidèles aux caractéristiques de ceux d’origine, afin de garantir une parfaite homogénéité de la structure.

Dans le cadre des édifices inscrits ou classés au titre des monuments Historiques par exemple, un soin tout particulier est accordé afin que les réparations s’accordent parfaitement avec les surfaces attenantes conservées. Des recherches spécifiques sur les matériaux d’origine sont réalisées, comme par exemple pour la restauration des Halles du Boulingrin à Reims. En plus du traitement par protection cathodique et du traitement par inhibiteur de corrosion, une restauration des bétons architectoniques a été réalisée sur cet ouvrage datant de 1929.

Novbéton s’est positionné comme le spécialiste des bétons anciens, sachant à la fois intégrer les travaux de reprise de maçonnerie (restitution de l’épiderme), tout en proposant des solutions afin d’endiguer la problématique inhérente aux structures en béton armé : la corrosion des armatures. L’objectif principal étant de protéger l’ouvrage des dommages du temps et des éléments, ceci dans le respect de la construction d’origine.

DÉCOUVREZ NOS RÉALISATIONS DANS LE DOMAINE DE LA RÉNOVATION DES BÉTONS

Voir nos réalisations